Nicolas Dupont-Aignan 2012 | Candidat à la Présidence de la République

Ordre et justice

Rétablir l’ordre juste

Nicolas Sarkozy et Claude Guéant ont beau divertir les Français avec des statistiques tronquées et dérisoires, la réalité demeure sombre. Les violences aux personnes n’ont cessé de progresser depuis 10 ans (plus de 70 % depuis 2001), signifiant l’échec majeur de celui qui se disait pourtant « le premier flic de France ». Parce que cette violence touche d’abord les plus jeunes et les plus faibles, il faut absolument la faire reculer. C’est pourquoi j’en ferai une priorité du prochain quinquennat.

 

10 000 policiers et 20 000 places de prison en plus

Je propose de recruter 10 000 personnes pour combler intégralement les départs à la retraite qui n’ont pas été remplacés depuis 2007, et de construire 20 000 places de prison supplémentaires pour permettre d’appliquer les peines et garantir des conditions d’incarcération décentes.

Supprimer les remises de peine automatiques

Depuis des années, pour limiter la surpopulation carcérale et parfois par mansuétude vis-à-vis des coupables ou idéologie, les peines sont de moins en moins appliquées. C’est pourquoi je reviendrai sur la loi dite des « deux ans » votée en 2009 – qui exonère d’application les condamnés à des peines de moins de 2 ans – ainsi que sur la double peine. Je supprimerai les remises de peine automatiques en appliquant au moins deux tiers des peines, et j’instaurerai une véritable perpétuité légale.

Je m’attaquerai aux mafias qui contrôlent les réseaux de drogue et à la délinquance financière qui aide à blanchir cet argent. Les infractions financières les plus graves seront criminalisées.

Regardez l’intervention de Nicolas Dupont-Aignan devant les membres de l’Institut pour la Justice. Cliquez ici.